comment-le-vin-est-il-fabrique

Comment le vin est-il fabriqué ?


Le vin est une boisson alcoolisée qui doit être consommée avec modération. Les occasions de le déguster sont nombreuses : événement familial ou professionnel, fête, salon, mariage, apéro et bien d’autres. Très apprécié par la plupart des Français pour son gout et ses saveurs. Il s’accompagne parfaitement avec certains repas.

Le secret d’un bon vin réside dans ses ingrédients, mais pas que ! Bien évidemment chaque producteur de vin à sa propre méthode et ses propres matières premières, mais les étapes de fabrication reste plus ou moins les mêmes. Quelles sont ces étapes et comment obtenir du vin, découvrez tout le détail dans cet article.

1. La vendange du vin

Que ce soit du vin blanc d’Alsace ou du vin rouge de Lorraine, la vendange se trouve être la première étape de fabrication du vin. Qu’est-ce que la vendange ?
C’est tout simplement la période de récolte des grappes de raisons qui peut varier d’une année à une autre. Elle commence généralement fin août et se termine début octobre. Ce qu’il faut savoir également, c’est que chaque cépage à sa période de récolte, mais les vendanges prend fin avant le début de l’hiver.

C’est une étape importante, car elle garantit l’excellence de la boisson obtenue. Afin d’avoir un vin qui est constant et naturel, il est nécessaire de disposer de tanins et d’esters. À noter que les tanins confèrent au vin son amertume en plus de son astringence. Il est possible de vendanger à la main ou de manière mécanique, mais la technique à la main permet de mieux prendre soin des raisins du vignoble.

2 . Foulage et pressurage

Lorsque les raisins sont triés, il faut recourir à une presse mécanique pour les écraser et les fouler pour obtenir le mout. Grâce à cette méthode, le vin a une longévité plus importante et sa qualité est nettement meilleure.

3. Fermentation du vin

Cette opération consiste à fermenter le mout pendant 6 ou 12 heures. Pour cela, il faut recourir à des levures qui sont présentes dans l’air. À noter que certains vignerons optent pour de la levure industrielle. La fermentation ne cesse que lorsque le vin sec est produit.

4. La clarification

Suite à la fermentation, il y a la clarification. Elle consiste au retrait des résidus solides à l’instar des cellules de levures mortes, de protéines et de tanins. Il faut ensuite transférer le vin dans une autre cuve pour le clarifier par filtration ou par collage.

5. La maturation et mise en bouteille

Ce sont les dernières étapes de la fabrication du vin. En faisant vieillir le vin en fût de chêne, il sera plus souple et aura un goût de vanille assez remarquable. Après cela, il ne reste plus qu’à le mettre en bouteille et à le commercialiser.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *